Actualités

Alimentarité

La sécurité alimentaire implique une absence de risque de contamination des aliments, du prélèvement des matières premières naturelles jusqu’au conditionnement et au transport des produits élaborés. Les équipements de process (pompes, agitateurs, vannes…) doivent donc respecter une réglementation particulièrement complexe qui mixe exigences communautaires et exigences nationales. Le cadre général de la réglementation des matériaux au contact des denrées alimentaires est le Règlement Européen 1395/2004/CE. Il s’applique de la « ferme à la fourchette », donc dans l’ensemble de la chaîne qui mènera les aliments jusqu’à la bouche du consommateur. Ce Règlement impose le principe d’inertie des matériaux et prévoit que des mesures spécifiques soient développées pour chaque catégorie. Lorsque de telles mesures n’existent pas au niveau européen, des dispositions nationales peuvent s’appliquer. En parallèle, un Règlement concernant les bonnes pratiques de fabrication est applicable : le Règlement 2023/2006/CE. Ce Règlement impose la mise en place d’un système d’Assurance Qualité ainsi que de contrôles de qualité. Outre ces textes traitant de l’innocuité des matériaux, les équipements destinés à être en contact des denrées alimentaires doivent contribuer à limiter le risque de contamination et de prolifération bactérienne à l’intérieur ou l’extérieur des équipements. Des principes de conception hygiénique sont donc nécessaires et les exigences des clients intégrateurs ou exploitants sont drastiques.  La Directive Machines 2006/42/CE contient des exigences concernant les machines dédiées à l’industrie alimentaire (Annexe I, chapitre 2.1). Par ailleurs, plusieurs certifications existent et constituent bien souvent un passage obligé pour les fournisseurs d’équipements dédiés à l’industrie agro-alimentaire comme par exemple, la certification hygiénique des équipements fréquemment requise par les donneurs d’ordre.
Il n'y a pas encore d'articles pour cette thématique.